Menu

Comment économiser l'énergie de sa maison ?


Rédigé le Lundi 9 Septembre 2019 à 15:39 | Lu 361 commentaire(s)


Économiser l’énergie à la maison, c’est tout bénef : alléger sa facture énergétique et réduire son empreinte écologique. Entre les ressources énergétiques qui s’amenuisent, les températures moyennes de la planète en hausse et la pollution, il n’est pas trop tard pour que chacun apporte sa pierre à l’édifice et cela commence avant tout chez soi !


Adopter des gestes du quotidien dans toute la maison

Alors il ne s’agit pas de troquer vos ampoules par des bougies, d’arrêter le chauffage la nuit ou encore de rester fenêtres closes tout l’hiver, autant d’idées reçues qui perdurent, mais plutôt d’automatiser des gestes pour économiser l’énergie à la maison, et ce, pièce par pièce.

Un chauffage électrique optimisé

Longtemps considéré comme un symbole de la déperdition d’énergie, le chauffage électrique change de visage. Vous pouvez en faire un chauffage électrique économique. Avec les nouveaux matériaux et nouvelles technologies (panneaux photovoltaïques…), ce type de chauffage est de plus en plus optimisé. De votre côté, vous n’avez qu’à faire attention à quelques petites astuces, comme maintenir les volets fermés en cas d’absences prolongées l’hiver, ajuster les températures selon les pièces. Sachez qu’il est recommandé d’avoir 19 °C dans une pièce à vivre et 16 °C dans les chambres. Abaisser le chauffage même d’un degré assure une économie d’énergie de 7 %, selon l’ADEME.

Une eau chaude mitigée

Dans la salle de bains comme dans à la cuisine, le poste de dépense énergétique lié à l’eau chaude peut vite être important. Pourtant, rien de plus simple pour économiser de l’énergie : installez un limiteur de pression à votre pommeau de douche, un régulateur de débit ou encore un mitigeur thermostatique. Pensez également à bien paramétrer votre ballon d’eau chaude, pas plus de 60 °C. Sans forcément supprimer les petites douceurs du quotidien, pensez qu’une douche au quotidien et bien plus économique qu’un bain. Cela représente environ 70 litres d’eau, contre 200 litres pour un bain, d’après l’ADEME. À la cuisine ou à la buanderie, un lave-vaisselle et un lave-linge ne seront que plus heureux s’ils sont bien remplis et utilisés en mode éco. Laver à basse température, à 30 °C, consomme deux fois moins d’énergie qu’à 60 °C.

Stop à la mise en veille

Toujours selon l’ADEME, les appareils électriques en veille vous font consommer 66 % en plus d’électricité, soit 11 % de votre facture d’électricité ou 86 euros par an et par foyer. Le plus simple reste encore de débrancher vos appareils électriques quand vous ne les utilisez pas, notamment au moment du départ en vacances. Pour éviter d’éteindre un à un téléviseur, box, lecteur DVD et autres lampes, munissez-vous d’une multiprise ou d’un objet connecté. Un seul geste et plus d’appareil en veille. Désormais, l’Union européenne pousse les fabricants à respecter de nouvelles normes. Objectif : réduire de 75 % la consommation électrique en mode veille.

Du frigo au congélateur : des dépenses énergétiques jour et nuit

Parce qu’ils fonctionnent H24, votre réfrigérateur et votre congélateur sont à surveiller de près. Un nettoyage mensuel prolongera leur durée de vie. Un joint qui se décolle ? Il est temps de le remplacer. Si vous renouvelez vos équipements, privilégiez les appareils indiquant un indice énergétique A.

Quels travaux de rénovation énergétique ?

Autant de petits gestes du quotidien qui vous poussent à faire attention à votre consommation énergétique. Mais ces gestes seront vains si votre résidence n’est pas suffisamment isolée. Un des premiers atouts de l’isolation reste en effet de réduire vos besoins en énergie. Un diagnostic thermique, plus complet que le diagnostic de performance énergétique (DPE) devenu obligatoire, est un bilan chiffré et détaillé des performances de votre logement et des préconisations en matière de travaux de rénovation énergétique. Seul un professionnel est habilité à le réaliser. Il permet de penser et hiérarchiser les améliorations à apporter sur le bâti dans son ensemble, le système de chauffage, la ventilation, l’isolation….

Les aides financières

Il existe aujourd'hui un certain nombre de soutiens et d'aides financières.
Il est impossible d'en faire une liste exhaustive tant elles sont nombreuses et surtout terriblement évolutives.

Nous vous invitons donc à consulter des sites spécialisés comme les espaces infos énergies qui sont au fait de toutes les aides possibles (https://www.normandie.infoenergie.org/ ou https://www.biomasse-normandie.fr/)

 

Les avantages d’une bonne isolation

En cas de mauvaise isolation, la déperdition de chaleur est plus importante par la toiture, les murs et les fenêtres. Voilà pourquoi il est primordial de limiter ces pertes. Moins il existe de perte de chaleur, moins les besoins en chauffage se font sentir et plus vous réalisez des économies d’énergie.